La gare

gare2

La commune de Saulnes a acheté l’emprise de la voie ferrée SNCF sur son territoire et la gare pour favoriser le projet d’implantation de 16 logements sociaux (construits par LogiEst) et de 4 maisons individuelles.

Aujourd’hui la gare, désaffectée plantée sur une parcelle de 15 ares, présente une attractivité touristique certaine, avec la nouvelle rue Ersé Zolfo dirigée vers le village Luxembourgeois de Lasauvage tout proche d’un côté et de l’autre de la place Léon Godart face au château Raty. Le chemin cyclo-pédestre Saulnes-Hussigny dont la CAL (Communauté d’Agglomération de Longwy) est le maitre d’ouvrage, passe sur l’emprise de l’ancienne voie ferrée, derrière la gare et la rue Ersé Zolfo.

La commune de Saulnes réfléchit à une rénovation de la gare en gîte.

Bien sûr la gare de Saulnes était reliée au réseau ferrovière national. Un aiguillage permettait aux trains chargés le plus souvent de 1000 tonnes de coke, d’entrer dans l’usine pour alimenter les haut-fourneaux.  Le coke est issu de la distillation de la houille. Il servait dans la combustion à la réduction du minerai de fer.

La guerre de 1939-1945 : le 3 août 1939 la France et l’Angleterre déclaraient la guerre à l’Allemagne. Comme pour de nombreuses autres localités de la région, une grande partie des habitants de Saulnes a connu l’évacuation dès l’automne 1939. Les refugiés ont pris le train en gare de Saulnes vers la Gironde (Naujan et Postiac et Sauveterre de Guyenne) pour ne revenir qu’en 1942