L’église

EgliseLa PAROISSE SAINT-JEAN-BAPTISTE

Jusqu’en 1873, la paroisse possédait une chapelle composée d’un soubassement de pierres, le reste de l’édifice était en bois.

C’était une longue bâtisse qui se situait à l’emplacement de la mairie actuelle. Après sa désaffectation, elle servait de hangar pour le bois. Jusqu’en 1850, la paroisse était administrée par le Curé de Herserange. Le 25 septembre 1850, l’Abbé Jean-Louis Didit est installé comme vicaire résidant. Le 15 avril 1855, Charles-Marie-Hyacinthe Jeunhomme est installé en qualité de desservant l’église de Saulnes. Jacques Dory a été curé de 1857 à 1863. En 1859, la chapelle qui n’a que 20 bancs à 5 places, est agrandie. Joseph Falle, nommé Curé en 1864, bénit une nouvelle cloche nommée Mathilde. Fondue à par Nicolas Jackart, elle pèse 264 kg. Le cimetière a été agrandi et entouré d’une haie. En 1870, la commune et la fabrique s’entendent pour la construction d’un nouvel édifice en remplacement de la petite chapelle. Monsieur Jaquemin en sera l’architecte. La fabrique vend des terrains pour obtenir des fonds pour l’achat de mobilier de la nouvelle église (autel, bancs, confessionnaux, meubles de sacristie). En 1872, le 7 avril : la première pierre de l’Église Saint-Jean-Baptiste est posée (1 pièce d’argent du pape Pie IX et diverses autres pièces sont scellées à cette première pierre). Le 22 juin 1873, a lieu la bénédiction de la nouvelle église ainsi que le baptême de 3 nouvelles cloches : Thérèse, Mathilde et Élisabeth. Elles seront hélas réquisitionnées par les Allemands le 10 novembre 1916. La nouvelle église est construite en style ogival. La voûte est portée par des colonnes en pierre. Les fenêtres sont en ogive ainsi que les portées. Le clocher, également en pierre, surmonte le porche. 1875 voit l’installation de l’Abbé Bombardier. En 1877, le presbytère est construit. Le 28 novembre 1906, l’Abbé Gaspard s’installe à la paroisse de Saulnes et y restera jusqu’à sa mort en 1936. 1921 voit la bénédiction de 3 nouvelle cloches : Jeanne-Augustin 1 938 kg, Marie-Antoinette 785 kg et Yonne 524 kg. En 1937, Émile Sarrazin est curé jusqu’en 1946. Entre 1946 et 1985, le Curé Zorn a exercé son ministère dans la paroisse Saint-Jean-Baptise. Sa succession est assurée depuis le 19 septembre 1985 par le Curé Roland Lardenois. Une pièce d’argent du Pape Pi IX a été scellée à cette pierre. La bénédiction de la nouvelle église ainsi que baptême des 3 cloches (Thérèse, Mathilde, Élisabeth) ont eu lieu le 22 juin 1873.